Témoignage

Axelle Couetoux
32 ans, Commissaire Priseur, pratique le Yoga Bikram depuis juin 2013.
Qu’est-ce qui t’a influencé à essayer le Yoga Bikram ?
Les conseils d’amis (pratiquant le yoga traditionnel ou ne connaissant que de loin les bienfaits de ce type de pratique) et de mon dentiste car je fais du bruxisme la nuit (grincements de dents). Des portes ouvertes en juin m’ont permis de me rendre à une première séance, doublé d’un offre d’inscription intéressante, j’ai signé pour un abonnement annuel, il n’y avait plus qu’à... !
A quelle fréquence pratiques-tu ?
Deux fois par semaine minimum et plus dès que mon emploi du temps me le permet.
Quels sont les changements repérés depuis ta pratique ?
Un bien être au quotidien psychologique (cela apporte une belle force mentale) et physique bien sûr. je partais avec beaucoup de handicaps comparé à beaucoup d’autres personnes n’étant pas du tout souple (et ce n’est que le début, je persévère en pratiquant régulièrement c’est la clef de la réussite). Aujourd’hui, mon corps n’est plus le même, je le sens tous les jours dans mon activité professionnelle qui me demande de porter des objets et déplacer des meubles régulièrement en plus de la partie cérébrale. Mes vertèbres, muscles de la colonne vertébrale sont renforcés, ma respiration régulée et concentration bien meilleure. Les muscles de mon cou, de mon dos me permettent à présent de me laisser aller et de réaliser des « torsions » que j’étais incapable de faire au début. C’est une confiance dans son corps qui se fait doucement, qui s’acquièrt grâce au professionnalisme des professeurs qui surveillent de très près les erreurs des uns et des autres, on ne peut pas se « faire de mal », une fois qu’on en a conscience c’est un grand pas de franchi ! Chaque pratique m’apporte une énergie incontestable même après une journée éprouvante. Chaque séance est différente, on réalise que notre corps change tous les jours en fonction de notre état d’esprit du moment, c’est une pratique où nous nous remettons en cause sur tous les plans. Il n’y a aucune répétition, chaque cours est différent, c’est incroyable !
Citez des adjectifs pour décrire les ressentis pendant et après la pratique ?
Pour ma part, le début de la pratique est difficile, mon corps prenant un certain temps à se réchauffer. Mais les efforts fournis donnant des résultats différents à chaque pratique sont toujours récompensés par un bien être crescendo pendant la pratique. On fait « exister » des muscles que l’on utilise pas souvent, on prend conscience des parties de son corps, c’est ce qui apporte un grand bien être au fur et à mesure de la pratique qui se déroule dans un ordre très précis et logique que j’ignorais au début. Chaque position est faite pour se succéder dans un ordre précis que nous suivons grâce à nos professeurs. Il suffit de se concentrer sur leurs voix et paroles. L’esprit positive au fur et à mesure pour ma part et finit après 90 min d’efforts intenses sur un bien être incroyable. Je repars avec une énergie physique et psychologique assez inexplicable. On se sent bien dans son corps et dans sa tête. Une force que je n’avais jamais ressentie avec d’autres sports.
Organises-tu ta vie un peu différemment depuis ta pratique ?
Incontestablement car j’ai un métier très prenant, il faut savoir faire des concessions. Je viens uniquement aux séances du soir en semaine et le week-end quand je suis à Bordeaux. Je ne cache pas que certaines fois, il faut se booster au départ car il est plus facile d’aller dîner avec des amis ou s’assoir sur son canapé mais connaissant l’état dans lequel on sera après, le choix se fait rapidement. On fait à chaque séance avec nos maux, il n’y a aucune compétition, les professeurs sont là pour nous aider, il n’y a aucun jugement de leur part, on fait comme on peut avec le corps et la fatigue que l’on ressent, ce n’est que du positif aucune déception…Aujourd’hui je sais que je ne pourrais plus me passer de la pratique, cela fait partie de mon emploi du temps hebdomadaire comme d’aller faire des courses alimentaires, c’est une nécessité, une sorte de « cadeau » que l’on s’accorde. C’est mon remède aux sorties, je sais que la pratique me permet de me détoxifier, de rectifier des excès s’il y en a eu... Aujourd’hui, je peux dire que c’est indispensable à mon équilibre !
Tes besoins alimentaires ont-ils changé ?
Je m’alimente relativement sainement à l’origine mais je pense que ça m’incite encore plus à manger équilibré. Je ne pense pas avoir foncièrement changer mon alimentation pour ma part...
Que dirais-tu à ton entourage pour qu’il essaie la pratique qui te tient à cœur ?
J’ai déjà fait partager la pratique à d’autres amis qui ont apprécié, tout en avouant que c’est très éprouvant, je pense que cela dépend du caractère de tout un chacun. Mais pour convaincre des amis à venir essayer, je leur raconte tout simplement mon expérience personnelle sans chercher à transformer la pratique en « sensationnel ». Mon bien être, mon énergie, mon équilibre mental, mon esprit de compétitivité d’aujourd’hui en sont tout simplement le témoignage. Je rajouterai à cela que la pratique guérit beaucoup de soucis comme les douleurs musculaires, la digestion, l’étirement complet des vertèbres. Bref notre corps reste jeune, c’est un élixir de jeunesse et de jouissance ! En 90 min top chrono les bienfaits sont innombrables.
Qu’est-ce qui te plaît au Studio ?
La qualité de l’enseignement, les pratiques différentes entre les enseignements d’Alain, Florence, Hugues, Jennifer et Audrey. Chacun nous permet de voir et « entendre » les postures différemment bien que ce soit la même... Les locaux sont propres et fonctionnels. Les horaires absolument merveilleux pour des gens qui travaillent beaucoup, on a l’embarras du choix... Ce qui me plaît beaucoup est au final la bonne ambiance, l’esprit amical, voire familial. Dès qu’on franchit la porte on est bien et ça motive avant d’attaquer 90 min d’efforts intenses ! On laisse dehors les petits soucis, on se retrouve tous ensemble face à l’effort, il y a une force collective à laquelle je ne croyais pas au départ. On crée des liens spéciaux avec les autres élèves et les professeurs qui n’ont rien à voir avec ceux créer avec des gens rencontrés au cours d’un dîner ou autre.
Considères-tu qu’il y a vraiment un avant et un après Yoga Bikram ?
Incontestablement il y a un avant et un après, je pars souvent fatiguée et de façon incroyable j’en reviens après une pratique intense qui me demande beaucoup totalement apaisée, reposée, énergisée c’est magique ! On en sort en ayant relevé le chalenge, une fierté interne ! On a rechargé les piles comme quand on met son portable en charge ?
Quels sont les mots/concepts/ instructions clés que tu retiens de la pratique ?
Faire de son mieux avec son propre corps/respiration/concentration/étirements/compression/enroulement/humilité/fierté/étirements/Cardio/afflux sanguin/foie/libido/adrénaline/maîtrise et douceur/souffle/détermination du bulldog anglais.
Que te dis-tu pendant les moments difficiles ?
Respirer (pas toujours facile mais je reviens de très loin) !!! Je me dis que je fais de mon mieux et que même si je suis loin du résultat visible sur mes voisins, nos efforts sont égaux donc les bienfaits aussi. Je privilégie l’entrée dans la position, la base de ce qui est demandé, les éléments essentiels qui apportent les bienfaits prévus même si je ne vais pas loin. Ne jamais s’agacer, c’est contreproductif !! Je me dis que j’ai eu le courage de venir et de pratiquer et surtout je pense à la récompense de l’après quoiqu’il en soit !!!
Quel est ton asana / posture de prédilection et la plus redoutée (pourquoi ?) ?
Question difficile mais j’y réponds s’il faut en donner une seule : le chameau, cette posture arrive à un moment précis du cours, j’ai énormément évolué dessus c’est incroyable, cela me fait réaliser l’évolution et les changements de mon corps, j’atteins une certaine « extase » avec cette position, je me sens chamboulée après cet effort. C’est magique et tellement intense !
La plus redoutée je dirais que ceux sont les 20 premières minutes de la pratique car comme je le disais au début je suis « une barre de fer » et mon corps me fait souffrir au départ à froid. On est inégaux dans l’approche de la pratique mais égaux dans les bienfaits, c’est ça qui est super !
S’il faut donner une posture encore une fois : le premier « set » de la demi-lune, une lutte physique pour moi ! J’ai de grosses lacunes au niveau des bras, c’est très difficile pour moi mais je sais que ça me renforce justement, tous les efforts sont des bienfaits pour moi. J’envie et admire ceux qui lèvent les bras et les maintiennent totalement tendus tout en serrant le ventre, les jambes et les fesses ;-) mais je ne relâche pas les efforts c’est pour mon bien !!
Conclusion pour moi yoga bikram = cadeau à soi-même
Une fois qu’on en a conscience, on est dépendent et accros de cette recherche de bien-être !!